5-7 ans, 7-10 ans
Laisser un commentaire

La fabuleuse histoire de La poire géante

Quel beau cadeau de ma soeur! Ce livre nous suit depuis des années, on le relit très souvent et les enfants l’adorent toujours autant.

Je ne sais pas si comment vous le présenter, comme un roman illustré ou un album pour les grands. En tous les cas, il a des chapitres, des textes mais aussi beaucoup d’illustrations. Il commence avec la présentation des personnages et un prologue et finit avec un épilogue. Meme sil est difficile a classer, il n’est pas difficile à aimer.

Dans un endroit imaginaire: Solby, une jolie petite ville au bord de la mer vivent deux amis, Mitcho (le chat) et Sébastian (l’éléphant). Le maire de la ville JB a disparu depuis un an et c’est l’adjoint, un petit homme toujours en colère qui prend des décisions discutables qui le remplace.
Alors qu’ils pêchent tranquillement, ils sortent de l’eau, une bouteille à la mer contenant une lettre du maire qui leur était adressée, ainsi qu’une graine à planter. La graine, produit une poire géante, qui constituera un vaisseau pour partir à l’aventure en direction de l’ile mystérieuse.

L’aventure commence, rien de stressant, tout se résout facilement. Même les moments un peu plus inquiétants sont finalement rassurants et les deux amis accompagnés par le professeur Glukose rentreront au bercail avec de joyeuses surprises pour tous les habitants.

Les personnages sont haut en couleur, petit coup de coeur pour l’adjoint au maire hystérique, le parfait petit chechef, il est risible par son attitude terriblement colérique.

Les illustrations fourmillent de détails, les enfants ont passé des heures à tout regarder. J’aime particulièrement les habitations du village, ou les vaisseaux que l’on voit taillées en coupe, ce qui nous permet d’explorer les intérieurs.

Je trouve beaucoup de références, notamment à Astérix et Obélix avec le banquet final; ou encore le docteur Glukose qui ressemble étrangement au professeur Calys de Tintin dans « L’étoile mystérieuse », évidemment l’univers marin de Jules Verne, Ulysse Karlsen traversant les mers dans un dragon marin mécanique (mélange de Capitaine Némo et Ulysse) et j’imagine pleins d’autres. Si vous en avez identifié, n’hésitez pas à me les indiquer en commentaire, je suis toujours curieuse d’en apprendre plus.

Jakob Martin Strid
Traduit par Frédéric Fourreau
Pocket Jeunesse, Album, 106 pages, 2014
19,90€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s