En Anglais 3-5 ans, En Anglais 5-7 ans
Laisser un commentaire

The lonely sea dragon

Cet album a une saveur particulière pour moi, je l’avais acheté lorsque mon fils avait 3 ans dans une librairie en Cornouailles, à St Ives, lors d’un voyage que nous avions fait. Je crois que c’est le premier livre en anglais que j’ai acheté pour mon fils.

J’avais trouvé cette couverture ravissante et par ailleurs la libraire m’avait dit que l’illustrateur était de la region, et que l’histoire se déroulait elle aussi dans la région, ce qui avait suffit à me le faire acheter. Les livres ont quasiment tous une bonne raison d’être acheté…c’est terrible!

Ce que je ne savais pas, c’est que Helen Dunmore, était elle aussi très connue de la littérature anglaise, elle a reçu de nombreux prix, tout au long de sa carrière. Et le dernier livre pour enfant qu’elle a écrit c’est ce « the lonely sea dragon ».

Rebecca Cobb est pas mal traduit en France (chez Mijade et l’école des loisirs), elle est auteure et illustrateur. C’est le deuxième livre pour lequel elle a illustré les textes d’Helen Dunmore.

Amy and Callum jouent dans des piscines naturelles au bord de la mer. Ils entendent un dragon, qui pleure à chaudes larmes, car il est perdu.
Nullement effrayés par cette incroyable créature, ils vont se présenter et décident de l’aider. Malgré tous les soins qui lui apportent, le dragon n’a pas l’air très heureux, la fin de l’été approche et les enfants ne pourront plus venir lui rendre visite tous les jours.

Amy et Callum réalisent que ce dragon n’est pas à sa place, même s’ils s’occupent de lui; il doit retourner dans son milieu naturel, la mer et retrouver les siens.
Par un jour de pluie, ce qui n’est pas vraiment inhabituel dans les Cornouailles, ils trainèrent le dragon, à l’abri des regards indiscrets, vers la mer. Le dragon plongea pour retrouver les siens.

Les enfants, récupérèrent dans une bouteille, les larmes laissées dans une piscine par le dragon pour se souvenir à jamais de cette incroyable aventure. Chaque matin, sur le bord de leur fenêtre, la bouteille brille des couleurs des écailles du dragon.

C’est tout à fait le genre d’histoire que j’aurai pu imaginer avec mes soeurs lors de vacances en bord de mer. Pas vous?

Et par ailleurs, le récit, écrit avec brio et intelligence, nous parle des valeurs d’entraide et de solidarité qui deviennent quasi inconnues au bataillon de nos jours. Des livres comme on les aime, beaux et à message!

Helen Dunmore/ Rebecca Cobb
Mabecron Books Ltd, Album, 40 pages, 2013
£12.99

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s