Derniers Articles

Camille pétille

Mon fils, s’est rué dessus, il n’y a pas d’autre mot, c’est le premier livre qu’il a sorti de nos achats du Salon du livre. Il l’a lu…au moins 10 fois…
C’est d’ailleurs amusant car je l’avais emmené il y a 3 ans et il avait déjà choisi un livre de Sess que nous avons déjà présenté sur le blog.

Et puis, je crois qu’il a eu un gros coup de coeur avec le couple que nous avons rencontré lors d’une séance de dédicace! Ils sont fans de l’Angleterre et ils forment une famille super sympathique, nous avons discuté assez longtemps. Nous suivons Camille sur Instagram et on attend le deuxième Tome très prochainement. Enfin, quand le Coronavirus nous laissera tranquille.

Ce qu’il adoré, ce sont les situations de la vie de tous les jours en famille qui sont racontées dans ce livre, il s’est peut être retrouvé dans certaines d’entre elle?

C’est un gros agenda avec des anecdotes sur une ou deux pages, classées par mois, de septembre à juillet-août, avec les thématiques qui rythment la vie des enfants.


La famille, c’est les parents, Pauline et Camille, les deux filles et un chien et un chat et il leur arrive, rien de spécial, ce sont tous ces petits moments qu’on noterait dans un carnet et que, si, on avait du talent, on réunirait dans un livre. J’avoue…j’ai bien rigolé!

Sess a aussi illustré récemment un livre de la collection « Une histoire et Oli« ; ce sont des livres édités chez Michel Lafon, tirés d’un podcast de France Inter, « Nadine et Robert, les poissons rouges » de Delphine de Vigan.

Camille Osscini / Sess
Slalom Editions, Tuschuss! BD souple, 94 pages, Septembre 2019
9,90€

Ours Molaire

Vincent Pianina nous offre ici un imagier pas comme les autres !

Pour commencer, c’est un imagier pour les « grands » : pas de tout carton ici !

Cet ouvrage est plein d’humour : à chaque page, un mot ou une expression bien connu des enfants. Mais l’auteur a changé une lettre, mise en avant grâce à une couleur différente, et a illustré le nouveau mot. A l’enfant de trouver le mot original !

Les illustrations sont très sympa. J’ai beaucoup aimé l’écriture cursive au crayon de couleur qui m’a rappelé de bons souvenirs d’école.

Un livre plein d’humour, qui nous a fait bien rire. Et on en a besoin en ce moment !

A partir de 5 ans (4 selon l’éditeur mais je trouve que c’est plus intéressant quand l’enfant connait déjà les lettres).

Ours molaire
Vincent Pianina
Album, Gallimard Jeunesse / Giboulées, octobre 2014
14 €

Le fan club des champignons

Dans ma famille aussi on adore aller aux champignons, même si avec les générations qui passent, on en connait de moins en moins, je me dis souvent que, tous comme les oiseaux, ça m’intéresserait d’en apprendre un peu plus sur les champignons. Et aller aux champignons, ce n’est pas seulement les cueillir, c’est aussi faire une belle balade en forêt avec ceux que l’on aime.

Alors, évidemment, on peut toujours compter sur Elise Gravel pour que ses champignons soient les plus drôles au monde!!! Quel délice, on a tous envie des les croquer, ils sont tellement mignons avec leurs petits yeux…

Ce titre serait plutôt classé en documentaire, mais c’est aussi un album, car il y a un récit autobiographique (une balade en forêt avec ses filles) qui nous emmène à la découverte de ces créatures extraordinaires et qui nous guide vers une mini-encyclopédie.

Quelle créativité! J’adore la page où elle réunit tous les noms poétiques des champignons et qu’avec un graphisme différent à chaque fois, elle les a noté sur une page.

Ces livres sont d’une simplicité révoltante, le ton toujours juste, distribuant un message de respect et bourrés d’humour, j’aimerai bien avoir la moitié de son talent!

Elle nous incite à en découvrir plus sur ces petits êtres incroyables dans d’autres livres et nous propose une petite activité artistique à la fin du livre.

Le petit plus d’Elise Gravel: si ce n’est pas déjà fait, c’est une activité d’actualité qui a beaucoup amusé mes enfants, Elise Gravel a proposé des pages à imprimer pour que chaque enfant puisse dessiner son Coronavirus et la potion pour le soigner: c’est par ici.
Et Profitez pour explorer son site, on a peut-être un peu plus de temps en ce moment, vous y prendrez du plaisir!

Elise Gravel est québecoise, cet album a tout d’abord été édité en 2018 dans une version anglophone « The mushrooms fan club ». Puis, chez « les 400 coups », une maison d’édition québécoise qui a un catalogue Europe. Vous pouvez commander le livre à la Librairie du Québec, pour les parisiens, j’y suis allée récemment, l’accueil est fort sympathique, mais il n’y a pas énormément de références en littérature jeunesse de disponibles sur place.
Et sinon, Alice Jeunesse, une maison d’édition indépendante belge, qui s’occupe d’éditer des auteurs belges mais aussi des talents des 4 coins du monde!

Elise Gravel
Alice Jeunesse Editions, Album, 64 pages, Septembre 2019
16€

Madame Pamplemousse and the Time-Travelling Café

« Il existe à Paris un café aux stores rayés de vert et d’or, élégamment meublé de tables en bois vernies, et dont les murs sont recouverts d’antiques annonces publicitaires pour des boissons telles que le Madère des Sirènes ou la Limonade du Diable rouge. Sur le bar, trône un percolateur argenté.
Ce café appartient à monsieur Moutarde, et ce dernier a fait la plus incroyable des découvertes. Avec l’aide de son amie, madame Pamplemousse, il a inventé une machine à remonter le temps. Le résultat, qui ressemble à un petit café noir, a le pouvoir de transporter celui qui le boit dans l’espace et le temps ! Mais quel désastre si cette fabuleuse invention tombait entre les mains du maléfique nouveau gouvernement…
Bientôt Mme Pamplemousse et ses amis devront retourner dans le passé pour y récupérer de la bave fraîche de T. Rex et des larmes de sphinx : les ingrédients indispensables à la préparation d’un tonic qui devra à la fois sauver leurs vies et guérir l’esprit de Paris du mauvais sort qu’on lui a jeté… »

J’avais entendu beaucoup de bien de la saga de Madame Pamplemousse. Et je suis tombée par hasard sur le second opus dans un magasin. Dans celui-ci, nous retrouvons la jeune Madeleine, en fort mauvaise posture et qui va être bien malmenée par le gouvernement. Elle devra accompagner Madame Pamplemousse et son chat Camembert dans des voyages dans le temps, pour récupérer les ingrédients indispensables à sa potion magique.

On y trouve des personnages aux noms d’ingrédients bien Français : Monsieur Cornichon, Monsieur Moutarde, Mademoiselle Fondue … et des boissons aux noms farfelus.

Le livre est séparé en 10 chapitres, de 10 à 15 pages chacun. Celles-ci sont aérées et les fréquentes illustrations en noir et blanc rendent ce livre facile à lire pour les jeunes lecteurs. Niveau vocabulaire, celui-ci est relativement soutenu, et je pense qu’avant 7 ans, beaucoup de mots nécessitent d’être expliqués (même si l’éditeur recommande ce livre pour les enfants dès 6 ans).

A la fin du livre, une des recettes de Madame Pamplemousse : Madame Pamplemousse’s Dinosaur drool cupcakes with Camembert’s creamy icing. Lovely !

Un livre qui ravira les lecteurs amateurs de magie et d’aventure !

A partir de 7 ans (enfants bilingues ou scolarisés dans le système anglais)

Deux autres volumes sont également disponibles

Existe en version française sous le titre Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps chez Albin Michel Jeunesse.

Rupert Kingfisher
Livre broché, 160p, Bloomsbury, 2010
£ 4.99

Je peux te manger?

Le titre, déjà, est surprenant…En général, dans les livres, les loups ne demandent pas avant de croquer ou dévorer. Dans une forêt extraordinaire vivent des animaux de toutes les espèces, ils sont tous venus là, pour vivre ici, ensemble. Ils vivent tous en parfaite harmonie, sans prédateurs; à manger du tofu grillé, et personne ne veut manger personne.

Un loup affamé arrive un jour dans cette forêt, il refuse le tofu qu’on lui offre et il demande si il peut manger un animal? Que va faire le loup face à toutes les réponses censées apportées par les animaux de la forêt? Les animaux ont tous une bonne raison pour ne pas se faire manger. Doit-on manger quelqu’un qui nous dit qu’il ne veut pas être mangé?

Du coup, le loup va choisir de manger le poisson, dont il n’a pas compris la réponse à sa question. Et toi, est-ce que je peux te manger? Peut-on manger un animal parce qu’il ne peut pas nous dire qu’il n’est pas d’accord?

En tous les cas, les autres sont rassurés que ce ne soit pas tombé sur eux, et tout redevient paisible dans la forêt, sauf que, au fond de l’eau c’est un peu la panique, un poisson va prendre la parole.

Que vont faire les animaux, le loup va t’il être convaincu qu’on a toujours le choix de ce que l’on met dans son bec?

Cela fait 25 ans que cette maison d’édition existe, c’est une maison d’édition écolo, qu’est-ce que ça veut dire?
Déjà, les sujets qui sont traités, sont des sujets sur le « vivre autrement », des chefs engagés dans la cuisine bio, des professeurs de yoga ou médecins du sports, des praticiens reconnus dans leurs activités éco-responsables, enfin bref, uniquement des gens très engagés qui veulent vous transmettre un message fort.
Ce livre a été imprimé sur les presses de Pollina, un imprimeur labellisé pour ses pratiques respectueuses de l’environnement. Il fait parti du réseau Imprim’vert. Ce qui justifie certainement le prix de l’album qui est un peu élevé.

J’ai une petite fille qui adore les animaux et qui me demande souvent pourquoi on les mange, elle refuse parfois de manger la viande que je lui sers et j’accepte volontiers ce qu’elle ressent, ses convictions d’enfant de 6 ans, je les respecte. Je trouve que ce livre entraine des discussions intéressantes sans toutefois imposer quoique ce soit. Mon fils de 9 ans, qui adore les animaux lui aussi ne se pose pas du tout ce genre de questions et l’album ne l’a pas interpelé…

Coline Pierré/ Maëva Tur
Editions La plage, Album, 36 pages, Mai 2019
15,90€

Ceci n'est pas un livre

Effectivement ce livre n’est pas un livre. Ou en tous cas pas un livre comme les autres.

Déjà, il n’y a pas de texte. Uniquement des images.

Ensuite, il n’y a pas d’histoire.

Curieux, non ?

Chaque double-page représente quelque chose de totalement différent, sans aucun lien avec les doubles pages précédentes. Et tout l’intérêt réside dans la forme du livre.

Il peut être l’énorme bouche d’un monstre qui s’ouvre et se ferme pour tout dévorer sur son passage. Il peut être un ordinateur portable, un piano. Il peut être un frigo. Un fauteuil, une salle de spectacle. Un papillon qui bat des ailes… Je ne dirai rien sur LA double page qui fera hurler de rire les enfants !

Comme les images parlent mieux que les mots, je vous montre :

Le tout petit prendra plaisir à jouer avec ce livre ! Gros succès de l’ordinateur et du piano ici (même à 6 ans) !

Pour les 2-4 ans

Ceci n’est pas un livre
Jean Jullien
Album tout carton, 32pages, Phaidon, 2016
9,95 €

Clic et Cloc

Je l’ai acheté pour ma fille au SLPJ de 2019, un vrai coup de coeur, il date de 2018, mais un bon livre sur l’amitié, c’est indémodable, n’est-ce pas?? C’est un de ces albums qui doit éternellement faire partie de votre bibliothèque, un de ceux que je ne donnerai jamais!

Mon fils a souvent des amitiés exclusives et c’est bien cela, le thème de ce fabuleux album. C’est l’histoire de deux oiseaux, assez différents mais tous les deux bleus: Clic est grand, il a un long bec coloré. Cloc est petit et a un petit bec jaune. Ils ne se quittent jamais.

Mais un matin Cloc a disparu. Clic est complètement affolé, la tristesse l’envahit. Après de longues recherches, Clic a retrouvé Cloc, tout heureux, en train de voler avec d’autres oiseaux.


Alors Clic est parti au fond de la forêt, comment peut-il être heureux sans lui? Un peu déprimé, il s’allonge sur le sol et laisse le temps passer, une fleurs extraordinaire se met à pousser juste devant lui. Maintenant c’est Cloc qui cherche Clic, ils se cherchent pour partager leurs découvertes en solo.

Finalement Clic a retrouvé Cloc et Cloc a retrouvé Clic. Et chaque soir ils se racontent leurs aventures. Ils ont compris l’importance de s’épanouir chacun de son côté pour pouvoir grandir ensemble!

Et par ailleurs, Estelle est une personne souriante et disponible, qui a fait un dessin magnifique aux crayons de couleurs à ma fille qui ne se lasse pas de regarder cette dédicace.

Estelle Billon-Spagnol
Talents hauts, Album, 32 pages, Mars 2018
15€

Tacos

Phaidon est une maison d’édition que j’affectionne particulièrement : elle offre aux enfants des livres très originaux, en particulier pour les tout-petits. On les trouve souvent dans les boutiques des musées (dans lesquelles je passe souvent plus de temps que dans les expositions, même quand je suis sans les enfants).

Avec la collection Cook in a book, l’enfant peut cuisiner tout seul sans ingrédients sans faire de saletés ! Le rêve devenu réalité de tous les parents (faire la cuisine avec ses enfants, c’est chouette mais parfois, ne nous mentons pas, on n’a juste pas envie de passer 30 minutes à nettoyer sa cuisine). Reliefs, tirettes, roues à tourner, couteau en carton amovible, volets à soulever, miroir pour se regarder… tout est là, pour le plus grand bonheur des tout-petits (et des grands, donc) !

Mais en plus, la recette est une vraie recette, facilement réalisable avec sa maman, son papa ou un grand frère / grande soeur pour les jours où on avait de toutes façons prévu de nettoyer la cuisine !

A partir de 2 ans.

Tacos
Lotta Nieminen
Album tout carton interactif, Phaidon, collection Cook in a book, 2017
£12.95

Dans la même collection :

La version pizza est également disponible en Français

Jean petit marmiton: une surprise pour le duc

Après le grand succès de « Elisabeth, princesse à Versailles », le duo a imaginé une série moins girly, mais qui se déroule toujours au château de Versailles.

Un premier roman historique donc, sur le thème de la cuisine pour les enfants entre 6 et 8 ans selon l’éditeur..

Dans ce premier Tome, Jean Paulmier est marmiton chez le duc Stanislas de Lorraine, c’est l’apprenti de maitre Pierre, il apprend depuis deux ans déjà le métier de cuisinier.

Ce soir, le duc reçoit une vingtaine d’invités et suite à un incident dans la cuisine, le dessert est détruit et maitre Pierre rend son tablier. Jean a une idée pour rapidement proposer un dessert d’exception qu’il va mettre en oeuvre avec sa soeur Madeleine.

Grace à sa créativité, le Duc va proposer à Jean de continuer sa formation à Versailles et c’est ainsi que Jean va travailler dans les cuisines du château de Versailles, où il va vivre la suite de ses aventures.

Le dernier tome, « un dessert de grand-mère » est sorti en Avril 2019, avec la recette du riz au lait, c’est le Tome 8.

Les chapitres sont courts, les textes sont intelligents et instructifs sur la période historique, évidemment, la petite recette des madeleines à la fin du livre fait craquer la gourmande que je suis…

Annie Jay/ Ariane Delrieu
Albin Michel Jeunesse, broché, 48 pages, Mars 2017
5,90€

Maëlle met son grain de sel

La collection Bons Becs de Gulf Stream met un ingrédient à l’honneur dans chaque histoire. A la fin du livre, on trouve un petit memento sur l’aliment en question, et une recette qui l’utilise. Après le citron, le chocolat, et le miel place au sel !

Maëlle a dit à son papa qu’elle l’aimait comme du sel. Extrêmement susceptible et éternel boudeur, il décide de ne plus lui parler.

Maëlle part donc le coeur lourd en vacances à Noirmoutier chez son ami Eliott pour une semaine.

Là-bas, le garçon va lui faire découvrir le sel et sa culture, auprès des paludiers. Aby, leur amie sénégalaise lui parlera également du lac rose de son pays. Et pas de panique, Eliott a un plan pour faire comprendre au papa de Maëlle que l’or blanc a plus d’importance qu’il ne pense !

Un petit roman facile à lire, autour du sel donc. Les enfants y apprendront beaucoup de choses ! J’ai choisi ce roman car mes beaux-parents ont déménagé près de Guérande, donc je trouvais sympa d’offrir un livre au sujet du sel puisque nous passons souvent par les marais salants.

7 chapitres de quelques pages dont le titre est une expression utilisant le mot sel. Quelques illustrations pleine page. Le vocabulaire n’est pas trop difficile donc pas de souci pour une lecture seul. Un premier roman somme toute assez facile à lire.

A la fin du livre, un memento sur le sel, l’explication des expressions utilisées pour les têtes de chapitre, et une recette de pâte à modeler (j’aurais préféré du caramel au beurre salé ! mais mon fils a trouvé ça sympa de pouvoir fabriquer soi-même sa pâte à modeler).

Je n’ai personnellement pas du tout apprécié l’attitude boudeuse et sans-gêne du père de famille. C’est dommage, car le reste était vraiment bien pensé !

A noter que ce petit roman s’inspire du conte Princesse Peau de Souris, écrit au XIXeme siècle oar les frères Grimm.

A partir de 8 ans.

Sophie Adriansen / Benjamin Strickler
Livre broché, 88 pages
Gulf Stream, Collection Bons Becs, Janvier 2020
6,90 €