Derniers Articles

Mousse

Nous avions tellement aimé Clic et Cloc, qu’il était tout bonnement impossible de résister à Mousse.

Encore un superbe album aux couleurs vives, on a immédiatement envie plonger dans l’océan pour découvrir cette nouvelle histoire.

Aujourd’hui, c’est un grand jour pour Mousse. Alors que tout le monde dort encore, il doit aller seul chercher le petit déjeuner.

Il connait bien l’océan, mais c’est la première fois qu’il navigue en solo, sans parent. Il est désireux de liberté, mais malgré tout un peu inquiet aussi.
C’est parti, il se lance, il explore, chute, se perd, se décourage, mais finalement chaque découverte nous fait grandir!
La journée a été riche en émotions pour Mousse, et le soir, il aura pleins de choses à raconter

Une jolie histoire d’un jeune poisson, qui part seul à la découverte de son environnement, pour grandir, vers l’autonomie et la confiance en soi.

Estelle Billon-Spagnol
Talents Hauts, Album, Juin 2020, 32 pages
15€

Namasté – T01 Sur la piste de Ganesh

Mina et ses parents arrivent en Inde pour les vacances. Ils vont prendre le train qui les emmènera de Mumbai à Agra, avant d’aller admirer le fameux Taj Mahal. Alors que le train de nuit fait une halte, Mina croit apercevoir sur le quai Ganesh, le dieu à la tête d’éléphant dont ils ont justement parlé dans le taxi qui les a mené à la gare ! Elle descend pour le rattraper… sans succès… et le train repart sans elle. Perdue dans un pays inconnu, Mina prend son courage à deux mains pour retrouver ses parents. Heureusement qu’elle est débrouillarde et courageuse ! Elle se liera d’amitié avec Pintu, qui l’accompagnera dans ses recherches.

Une intrigue simple qui offre au lecteur une belle ballade dans une Inde colorée (et certes un peu édulcorée). L’aventure est riche en rebondissements. Péripéties, mythologie… On est pris au jeu et on a envie de savoir la suite.

Les dessins d’Aurélie Guarino sont parfaits pour un public jeunesse : des traits simples, des personnages aux grands yeux. Ils contrebalancent un scénario qui peut paraitre angoissant pour les plus jeunes.

4 tomes sont déjà disponibles !

Namasté : Dans l’ombre du dieu singe (2)
Namasté : Les larmes de la sorcière Asuri (3)
Namasté : Les griffes du Mande Barung (4)

A partir de 7 ans.

Namasté – T01 Sur la piste de Ganesh
Eddy Simon/Aurélie Guarino 
BD, 48 pages, Editions Sarbacane, 2017
12,50 €

Les chiens Pirates

Les chapitres correspondent aux jours de la semaine, ils sont donc au nombre de sept et vous pourrez en lire un par soir, si le coeur vous en dit. Mais j’ai bien peur que les enfants ne soient pas du même avis et plutôt prêt à dévorer le livre en une soirée.

Le format de l’album est un peu particulier, déjà c’est un album pour les grands, entre l’album et la bande dessinée. Les enfants ont tout de suite été attirés: filles et garçons.

Dans le premier album: Adieu Côtelettes! Les chiens pirates n’ont plus rien a manger, il va falloir partir à l’abordage, si ils veulent avoir autre chose que des croquettes dans leurs gamelles. Un magnifique navire se pointe, dedans 3 petites filles, nullement impressionnées par ces pirates. L’une d’entre elle donne généreusement un petit gateau au chien pleurnichard…comment ces terribles pirates des mers se sont-ils transformés en gentils toutous?

Les filles vont bien s’amuser avec ces chiens pirates: bain et coiffures des toutous, course après un baton, concert les faisant hurler à la mort. Quand le week-end arriva, il n’y a même plus une croquette à manger, la faim les tiraillait Marre, marre, il faut leur faire peur, mais une fois de plus, les chiens succombèrent sous les gargouillis des filles et n’exigèrent aucune nourriture. Le dimanche, les chiens exténués échouèrent sur une plage, prêts à succomber à la famine.

Dans le deuxième album: Prisonniers des glaces! Revoilà les chiens pirates dans une nouvelle aventure. A l’auberge du Sanglier qui Fume, les chiens pirates rencontrent un pingouin, il n’a pas d’argent mais est prêt à jouer une carte qui montre la route vers les pays des glaces. Ces gros gourmands ont peut être mal compris la signification du mot « glace ». En cours de route, les chiens pirates vont rencontrer des navires à qui ils vont « dérober » des butins, un peu inattendus et peu utiles à première vue. Arrivée au pays des glaces, c’est la grosse déception, mais peut être que les trésorss réunis au cours de l’aventure trouveront-ils enfin une utilité à l’arrivée?

Je ne sais pas pourquoi, j’ai un peu trainé pour les lire, mais je n’ai vraiment pas été déçue, j’ai trouvé que ces deux albums étaient très amusants, avec, pour ma part, une petite préférence pour le premier.

Clémentine Mélois/ Rudy Spiessert
L’école des Loisirs, Album, 80 et 72 pages, 2019 et 2020
13,50€

La fantastique expédition de tous les danger

Vous vous souvenez de ces livres dont vous êtes le héros ?

Mon frère en avait plein mais je n’accrochais pas trop avec la dimension plutôt masculine des combats.

En revanche, je trouvais le concept plutôt sympa.

Dans ce livre-jeu, le concept est le meme. Le debut de l’histoire est commun :

Vous trouvez dans le frigo un eoeuf rouge et blanc très bizarre. Il s’agit de l’oef d une espèce d’oiseau très rare qu on croyait disparu et vivant au fin fond de la savane africaine. Evidemment, il doit retrouver sa maman ! C’est la que commence la grande aventure : comment la retrouver ? Pour prendre un bain et se laisser partir avec la mousse avec le sry-hon, rendez-tous page 6 ; pour casser sa tirelire et acheter un billet d’avion, rendez-vous page 8.

A chaque double page son énigme. Cherche et trouve, labyrinthes, jeux de déductions, énigmes, additions, rébus, suites logiques, devinettes…

Et si on ne trouve pas la réponse de l’énigme (qui est tout de même disponible à la fin de l’album), pas de souci, les choix pour continuer l’aventure n’ont aucun lien !

Entre histoire et jeu, c’est tout simplement l’album parfait pour un voyage !

Plusieurs titres sont disponibles :

A partir de 5 ans

La quête dont tu es le héros – La fantastique expédition de tous les dangers
Hervé Éparvier/Jean-Marc Langue
Livre-jeu, Editions Tourbillon, 2018
9,90 €


Naissance : notre sélection de livres pour accompagner cette grande nouvelle

L’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille est une étape importante dans vie des ainés, et en particulier lorsqu’il s’agit de votre deuxième enfant, car le premier perd sa place d’enfant unique et sa place privilégiée. Jalousie, angoisse, colère, incompréhension, mais aussi amour, joie, excitation… les sentiments liés à l’annonce d’une prochaine naissance sont nombreux, imprévisibles et changeants. Certains enfants posent beaucoup de questions, d’autres pas du tout. Certains trouvent cette nouvelle hyper excitante, d’autres n’en parlent absolument jamais. Ainsi, cette si belle nouvelle s’accompagne souvent pour les parents d’une certaine appréhension.

Nous avons sélectionné pour vous quelques livres que nous avons trouvés très bien faits et très utiles pour vous aider à aborder le sujet.

Evidemment, il ne faut pas non plus faire une fixette sur le sujet (oui, c’est dur) et personnellement, je m’étais contentée de ces 3 livres pour mon fils de deux ans à l’époque : Attendre un bébé, Et dedans, il y a et Et après, il y aura. Le plus important est de rassurer votre enfant et de lui faire comprendre que deux enfants ne veut dire deux fois moins d’amour. Bien au contraire, deux enfants entraîne deux fois plus d’amour !

Pour tout savoir

Attendre un bébé, Fleurus (collection L’imagerie des tout-petits), 8,15 €

main product photo

Fleurus est l’édition parfaite pour les documentaires destinés aux tout-petits. Avec ses pages cartonnées, ils peuvent être lus à deux ou tout seul. Cet album est parfait pour répondre à toutes les questions que peuvent se poser des enfants sur la grossesse et la naissance. Le fait que tout soit raconté sous forme d’histoire est un vrai plus et mon fils de 2 ans l’avait beaucoup apprécié et lu de nombreuses fois. Ma fille, elle, continue de le feuilleter de temps en temps, juste parce que le sujet l’intéresse. On pourra découvrir comment on fait les bébés (amour, graines qui se transforment en oeuf), comment le bébé évolue dans le ventre de sa maman et comment la maman change au cours de sa grossesse, les préparatifs (achats, chambre), le départ à la clinique, la naissance, et enfin la rencontre avec le nouveau-né à la maternité et le retour à la maison.

Pour rassurer 💛

Montrer à ses enfants que nous ne l’aimerons pas moins si un autre arrive est peut-être le plus important. Sur ce point, des tonnes et des tonnes de livres sont disponibles ! Mais en voici deux qui nous ont plus !

Je t’aimerai toujours quoi qu’il arrive, Debi Gliori, Gautier Languereau (collection Tu me lis une histoire), 4,99

Ce grand classique ne parle absolument pas de grossesse. Mais c’est un joli livre pour rassurer les tout-petits et leur confirmer, au cas où ils en douteraient encore, que nous les aimerons toujours, quoi qu’il arrive. Même après la naissance d’un petit frère ou d’une petite soeur !

Je t'aimerai tjrs intérieur

Vous êtes tous mes préférés, Sam Mc Bratney/Anita Jeram, Pastel, 13,20 € (ou 5 € dans la collection Lutins)

Vous êtes tous mes préférés

Ce livre non plus ne parle pas de grossesse. Mais il rassure lui aussi quant à l’amour des parents pour TOUS leurs enfants. Et les illustrations sont si belles qu’il est difficile de résister !

Chaque soir, Maman et Papa ours bordent leurs 3 petits oursons en leur disant toujours la même chose : « vous êtes les plus merveilleux oursons du monde ! ». Mais un jour, les oursons se posent des questions : comment savent-ils qu’ils sont les plus merveilleux oursons du monde ? Et surtout lequel des trois Papa et maman préfèrent-ils ? Car le premier n’a pas de tâche, le deuxième est une fille, et le troisième est plus petit. Evidemment, Papa et Maman ours trouveront un moyen de les rassurer et de leur montrer que tout ça n’a pas la moindre importance, et qu’ils les aiment tous de la même façon !

La grossesse du point de vue de l’enfant

Il y a une maison dans ma maman, Giles Andreae/Vanessa Cabban, Gautier Languereau (collection Tu me lis une histoire), 4,99 €

Tu me lis une histoire ? - Il y a une maison dans ma maman

Dans cet album un petit garçon va devenir grand frère. Le ventre de sa maman, il y a déjà été lui aussi, mais c’était il y a tellement longtemps qu’il ne s’en souvient plus, lui dit son papa. Le ventre de sa maman, c’est un peu comme une maison, avec un bébé qui grandit dedans. Ce livre décrit avec tendresse la grossesse et l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur selon le point de vue des enfants. On appréciera l’enthousiasme de ce petit garçon pour l’arrivée du nouveau bébé et de ses nouvelles responsabilités de grand frère !

Les illustrations sont colorées, les personnages sont souriants et on prend plaisir à voir le papa très présent, s’occuper de son petit garçon.

Les rimes des textes apportent encore un peu plus de douceur !

Pour expliquer

Et dedans il y a, Jeanne AshBé, Pastel, 9,20 €

Et dedans il y a ...

Il s’agit ici d’un petit album animé avec des rabats à soulever. Toujours un énorme succès avec les petits ces rabats, c’est magique ! Dans ce bel album aux illustrations douces, on soulève les rabats pour pour découvrir ce qui se cache à l’intérieur des objets : il y a certain qu on peut ouvrir pour voir ce qu’il y a dedans (comme une valise), certains qu’il vaut mieux ne pas ouvrir (comme un ballon de baudruche…). On ne peut bien évidemment pas ouvrir sa maman pour voir ce qu’il y a dans son ventre ! Donc on le montre ici !

Cet album a remporté le Prix sorcière pour les tout-petits en 1998.

Pour préparer la suite

La grossesse, la naissance… oui c’est le début ! Mais après ?

Et après, il y aura, Jeanne AshBé, Pastel, 9,20 €

Et après, il y aura...

Même auteure-illustratrice, même maison d’édition, même concept de rabats à soulever que pour Et dedans, il y a. Mais au lieu de découvrir le dedans, on découvre l’après !

On sait bien ce qui arrive après le jour par exemple : la nuit. Mais on peut parfois avoir des surprises !

Que se passera-t-il après l’arrivée du bébé ? Qu’est ce qui va changer ? Beaucoup de choses ! Mais l’enfant ne doit pas s’inquiéter ! On s’occupera toujours de lui, peut être différemment parfois…

Mais le plus important ce sera la belle histoire et l’amour qu’il vivra avec le nouvel arrivé !

Un amour de petite soeur, Astrid Desbordes/Pauline Martin, Albin Michel Jeunesse, 9,90 €

Ce duo d’auteure/illustratrice est merveilleux ! J’avais acheté cet album il y a quelques années, car mon fils était extrêmement jaloux de sa petite soeur. Il l’est toujours, mais grâce aux deux derniers lockdowns (ou l’âge aidant, on ne le saura jamais) ça va mieux !

Archibald apprend qu’il va avoir une petite sœur. Pourtant il n’avait rien demandé ! La petite soeur prend parfois la place du grand frère, mais au fur et à mesure qu’elle grandit, malgré quelques inquiétudes et une certaine jalousie de temps à autres, Archibald est bien content de la trouver à ses côtés : la vie est bien plus drôle. Et à deux on est bien plus forts ! Et en temps que parents, bien évidemment, on ne peut s’empêcher de fondre pour la dernière page !

Raoul – Mais c’est une fille ! , Michel Van Zereven, Pastel, 13,50 €

Raoul - Mais c'est une fille !

Ce livre s’adresse aux plus grands, plutôt plus de 5 ans. Dans cette BD, Raoul, un petit loup bien sympathique, est devenu un grand frère. Maintenant que sa petite soeur est là, quelle déception ! Car, lui, ce n’est pas une petite sœur qu’il avait commandée ! 13 saynètes de la vie de tous les jours, dans lesquelles Raoul se pose les grandes et les petites questions de la vie. Une succession de moments tendres et amusants, en famille. Comme quand Raoul demande si, quitte a changer sa soeur, on ne pourrait pas la remplacer par un petit frère, ou pourquoi c’est lui qui doit aller se coucher quand sa maman est fatiguée.

Le format BD en fait une première lecture idéale pour un enfant de CP. Mais il se lit très bien à haute voix pour les plus jeunes.

Mais aussi

Le dégât des eaux, Pauline Delabroy-Allard/Camille Jourdy, Éditions Thierry Magnier, 14,90 €

Le dégât des eaux - cartonné - Pauline Delabroy-Allard, Camille Jourdy -  Achat Livre | fnac

Avec cet album paru en octobre dernier, c’est un voyage métaphorique.

Nino se réveille en pleine nuit. En se promenant dans l’appartement, il trouve ses parents dans la cuisine, troublés, son père épongeant le sol mouillé près du lave-linge. Son papa le recouche. Et c’est là que la véritable aventure commence. Nous embarquons avec Nino pour un voyage fantastique au pays des songes, entre rêve et réalité. A son réveil le lendemain, il trouve non pas ses parents mais sa grand-mère qui est venue le garder : sa maman a donné naissance à son petit frère cette nuit ! Ça pour un dégât des eaux …

Et pour les parents !

Le petit grumeau illustré, Nathalie Jomard, Michel Lafont (album)/J’ai lu (format poche)

Dans le tome 1, les tribulations quotidiennes d’une maman et de son grumeau en plusieurs étapes : grossesse, accouchement, vie de couple, nouveaux sujets de conversation, premieres années.

Dans le tome 2, le Grumeau a grandi. Mais ce n’est pas plus reposant pour autant.

Vous pouvez aussi suivre son blog tout aussi drôle ici.

La belle journée

Il fait beau, vous êtes peut-être allés cueillir du muguet en forêt ce week-end et si c’est le cas je vous envie.

Le parfum délicat de cette clochette blanche, me fait frémir de plaisir. Mais à Londres, pas de muguet, donc cette année encore, il faudra que je me passe de ce petit plaisir simple de la vie.

Après ces longues périodes confinés, nous rêvons tous d’ailleurs, donc pour le mois de Mai, on vous emmène avec vos enfants « A l’aventure! »

Pour cette première lecture, je dois dire que ces petits albums ont longtemps été les favoris de ma fille et lorsque nous avons rencontré Marc Boutavant au SLPJ, elle a eu le sourire aux lèvres pendant toute la durée de sa dédicace, n’a pas pu prononcer un mot, car béate d’admiration lorsqu’il réalisait l’illustration de son personnage préféré: « La Chose ».

Je pense que les couleurs vivent utilisées dans ces albums plaisent beaucoup aux enfants, ils sont très joyeux, mais aussi dans les textes frais d’Astrid Desbordes, relatant l’amitié et les petits bonheurs de la vie. Il est bon, parfois, de savoir reconnaitre ce que l’on a, tout près de soit, et de remercier pour les petites joies que nous procurent une belle amitié.
Ce qui nous semblait normal avant la crise est devenu exceptionnel, quel plaisir de retrouver ceux que l’on aime pour partager un repas et faire la fête.

Dans cette petite série, « Edmond et ses amis » a commencé avec Edmond, un écureuil, un peu timide, qui va rencontrer les autres habitants de son arbre lors d’une fête. Edouard, l’ours du rez-de chaussée va devenir sont meilleur ami et ils vont partager des petits moments simples de vie.

Dans cet épisode, le soleil pointe le bout de son nez et Edouard propose une petite virée au bord de la mer. Mais dès qu’ils se mettent en route, le vent commence à souffler dans les branches. Le moral d’Edouard reste au beau fixe, mais pas le temps…Evidemment, il n’y a personne sur la plage, mais Edouard reste convaincu que cette journée sera exceptionnelle.

Le dernier date de 2020, c’est « La pièce secrète« , une aventure qui entraine les amis à la découverte de ce qui se passe sous le grand châtaignier qui les abrite. Nous avons 3 albums de cette collection, et nous les aimons tous, mais j’avoue que nous avons craqué tout particulièrement lorsque les amis ont rencontré « La Chose », un ami un peu différent des autres.

Astrid Desbordes/ Marc Boutavant
Editions Nathan, Edmond et ses amis, Album, 32 pages, 2015
7,95€

Julia Chausson: l’illustratrice d’Avril

J’ai une grande chance, parce que j’ai une cousine avec qui je partage une passion: la littérature jeunesse.
Mais, elle, elle, c’est l’artiste, elle est l’auteure-illustratrice et graveure.

Son Parcours

Julia Chausson a fait les « Arts Déco ». Pendant deux ans, les élèves sont initiés à toutes les techniques et en 4ème année, elle obtient un diplôme de scénographie.
Après quelques expériences dans ce domaine, la réalité du terrain ne s’avère pas évidente, peu d’autonomie, peu de moyens. Sa quête de liberté l’entraine vers l’illustration et des projets personnels.
De fil en aiguille, en rencontrant de nombreux directeurs artistiques, elle fait un peu de presse (essentiellement presse féminine), différentes commandes, ou projets… Son intérêt pour le rapporte texte/image la mène vers la littérature jeunesse.

Sa façon de travailler

Julia, comme tous les illustrateurs/illustratrices a différentes approches dans son travail.

Au commencement, il s’agissait souvent de travaux de commandes, un texte sélectionné et proposé par une maison d’édition pour lequel elle réalise des images.

Mais pour Petits, Julia a apporté ses gravures à l’éditeur Alain Serres, des éditions Rue du monde. Inspiré par cette série d’images sur la relation parent/enfant, Alain Serres écrit un texte. Elle souhaitait agrémenter intelligemment son travail par un texte.

Elle évoque aussi son partenariat avec Sandrine Andrews dont nous avons déjà parlé avec Les formes. Julia a partagé avec elle son amour pour Matisse et la lecture d’un ouvrage passionnant Ecrits et Propos sur l’art, d’Henri Matisse. de cette collaboration est né un livre, le projet en main, elles se sont mises en quête de trouver un éditeur qui valide leur binôme. Ce sera les éditions Hélium, associé pour l’occasion à Palette.

Avec les éditions À pas de loups, c’est plutôt carte blanche. De ses recherches personnelles, ses livres d’artistes, comme elle les appelle, naissent des livres pour enfants.
Julia a choisi de s’inspirer de diverses versions orales du conte du Petit Chaperon rouge pour écrire et illustrer sa version tout à fait originale qui dessine un personnage féminin, plein d’audace et de liberté.


Mon petit doigt me dit qu’un autre projet est en cours de création…

Sa technique est peu représentée dans l’illustration jeunesse, c’est la gravure sur bois. Elle donne un rendu très épuré avec aplats de couleurs. Il faut faire des choix, aller à l’essentiel. C’est son choix graphique, mais parfois elle aimerait retravailler plus en détails, aussi prend-elle ses gouaches ou crayons.

Elle se retrouve avec d’autres, toutes les semaines dans un atelier au sein du pôle des métiers d’Arts de Pantin : Rouge Manufacture, un atelier d’artiste, un espace de travail qu’elle partage avec 7 créateurs : céramiste, event designer, brodeuse, créatrice de bijoux, photographe, styliste, archi… ils exercent tous des métiers d’Arts et se retrouvent dans un même lieu; c’est propice à la création, aux échanges.

Ecrire un livre ? Bien sûr, c’est tentant, mais elle ne veut pas écrire pour écrire, ce sera murement réfléchi, comme l’avait été La clé sous la porte.

Son actualité

Pour ce qui est de son actualité, Julia a quatre nouveautés chez Rue du Monde, dans la collection « Les petits chaussons« ; ils sont sortis le 18 février dernier.
J’aime tellement ce titre de collection, c’est le nom de famille de ma Maman, ça m’évoque l’enfance, les petits chaussons que ma grand-mère tricotait pour mes poupées : de joyeux souvenirs en somme.

Voici l’anecdote de la création de cette collection. L’idée originale, c’est celle d’un livre en « bois perdu »: technique de gravure où à l’aide d’une seule plaque de bois gravée progressivement, on superpose toutes les couleurs d’une même image.
Julia avait crée un livre d’artiste intitulé Noire du Berry, elle l’a montré à l’autrice et éditrice Christine Beigel qui a proposé d’associer une comptine à la technique. Co-auteures, elles travaillent ensemble sur le concept, et Julia réalise les gravures.

La « Souris verte » traverse des matériaux différents et en revet la couleur ; elle est toujours dans la même position sur la page. Pour Je fais le tour de ma maison, le visage prend un peu plus vie à chaque page. Il existe 8 autres albums, surtout n’hésitez pas, vous trouverez forcément votre comptine préférée.

Mais encore: Une artiste aux mille facettes !

Dans le cadre de l’illustration jeunesse, Julia Chausson participe à de nombreux salons, rencontres scolaires, et autres interventions. Mais elle a aussi de nombreuses autres activités artistiques :

La création d’expositions, crées autour de certains de ses livres . Par exemple, pour « Les murs ont des oreilles« , Julia a pensé une cabane en bois grandeur nature avec des modules à manipuler, elle a été réalisée par une menuisière. Le résultat: une exposition-jeu itinérante louée par les médiathèques dans le prolongement graphique et narratif de ses albums de la collection « Les petits chaussons« . Louée par les médiathèques, l’exposition est actuellement à Rennes, à la bibliothèque de Cleunay et sera au mois de mai dans le Cantal, à la médiathèque du Bassin d’Aurillac.


Ou encore le mise ne scène de spectacles avec Elsa, l’une des ses soeurs, et sa compagnie La Sensible. Elles ont crée « Voir le loup », « Qui a croqué ma pomme » et bientôt « Léon »

Elle travaille aussi sur des Livres d’artistes en tirages originaux, disponibles auprès de la librairie spécialisée « Les artistes du livre ». Ils sont acquis par des collectionneurs et certaines bibliothèques qui ont souvent la chance de constituer un fond de livres d’artistes. Une façon de mettre à disposition de tous des livres d’exception.
Elle est aussi représentée par plusieurs galeries qui exposent son travail et vendent ses gravures en ligne. La galerie Robillard, la galerie l’oeil ouvert, la Jolie Galerie.

Une autre idée de Julia; un tutoriel en ligne propose un atelier pour les enfants. Réalisé dans le cadre d’une série vidéo jeunesse des bibliothèques de la Ville de Paris, lancée à l’occasion de l’édition 2020 de Partir en livre. Bon, j’avoue, moi aussi je l’ai fait, c’était trop tentant!

Discussions libres

Nous avons bien évidemment évoqué l’édition en général, ce sont des sujets de discussions inépuisables et passionnants, je vous donne quelques pistes de réflexion si ça vous intéresse:
A l’heure actuelle, il y a beaucoup de nouveautés jeunesse qui sortent chaque année : environ 18 000 nouveautés par an (en 2017), un chiffre qui est en perpétuelle augmentation.

Il faut être conscient que les auteurs/ autrices et illustrateurs/ illustratrices jeunesse travaillent d’arrache-pied pour vous proposer toutes ces nouveautés. La production est tellement massive, que les libraires n’ont pas d’autre choix que de faire tourner les livres à une cadence infernale. Parfois les livres ne sont présentés qu’une ou deux semaines en magasin, avant d’être renvoyés à l’éditeur, faute de ventes significatives. Trop court pour se faire connaitre des lecteurs! Toutefois, les livres restent disponible sur commande. Il arrive souvent que les livres partent au pilon car leur stockage coute trop cher, j’avais eue cette discussion avec un libraire.
Si le sujet, vous intéresse, il existe de nombreux articles ; je vous propose celui-ci qui vous explique le fonctionnement du pilonnage. Mais peut-être écrirais-je même une article complet sur le sujet, un jour où j’aurai le temps, car c’est vraiment scandaleux! En particulier pour l’artiste dont on fiche le travail, le bébé, à la poubelle car il n’est pas assez rentable assez vite. La concurrence est rude…

Il y a aussi un réel questionnement sur la rémunération des auteurs-illustrateurs qui ont des statuts indépendants, touchent 6% du prix du livre (3% si l’illustrateur est différent de l’auteur). Voici un petit schéma pour réfléchir.

Livre vendu 20€, avec seulement un auteur. Si l’illustrateur est différent de l’auteur alors on divise par 2.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter son site internet ou à la suivre sur Instagram et Facebook

Zébulon et le poussin

Il y a des livres qu’on gardera toujours. Zébulon et le poussin en fait partie.

Je l’avais offert à ma fille lors du Salon de la Littérature et de la Presse Jeunesse de Montreuil il y a quelques années déja. Malgré ses 7 ans, ma fille l’a repris dans sa bibliothèque l’autre soir pour que je lui relise une énième fois !

« Zébulon voudrait un ami, u ami tout rond, tout doux, tout gentil… Là, au bout du chemin, il aperçoit un poussin ! Vite, il court le rejoindre. Mais le temps d’arriver, le poussin s’en est allé… »

Zébulon décide de partir à sa recherche : dans le champ de blé, la souris le houspille pour être rentré chez elle. Dans le hangar, la poule le chasse car il la dérange. Il n’aura pas droit à un meilleur accueil dans la ruche, ni dans la ferme. Mais évidemment, tout finira bien !

Cet album avec des gravures en deux tons directs est de toute beauté et le l’enfant prendra énormément de plaisir à chercher le poussin parmi les formes géométriques de la même couleur que lui. Un bec ou des pattes le trahira, pour le plus grand bonheur du lecteur.

C’est au cours de leurs études à l’école supérieure d’arts graphiques Penninghen que Olivier Philiponneau et Raphaële Enjary (également derrière les fantastiques 1,2,3 banquise et Amimots) se rencontrent. Très vite, ils se retrouvent autour de la technique de la gravure sur bois, se lancent ensemble dans l’illustration jeunesse et jouent avec les couleurs. Dans Zébulon, on aimera la simplicité des lignes et la pureté des couleurs.

Comme toujours chez MéMo, le livre est d’une qualité exquise : couverture cartonnée, pages en papier hyper épais, belle impression. Cela a un prix, mais de temps en temps, quel bonheur !

Un album parfait qui nous emmènera dans un univers rassurant et tendre pour une belle partie de cache cache au chaud sous la couette !

A partir de 2 ans.

Deux autres albums sont disponibles dans la même collection pour découvrir les autres couleurs primaires. Je résiste encore car ces livres ne sont vraiment plus de l’âge de mes enfants… Peut-être au détour d’un vide grenier…

Zébulon et le poussin
Alice Brière-Haquet / Olivier Philiponneau et Raphaële Enjary
Album, 40 pages, Editions MeMo, 2014
14,00 €


La tarte aux cornichons sauvages

Perso, j’adore Antonin Louchard, que j’ai rencontré assez tardivement dans mon éducation à la littérature Jeunesse.

Vous connaissez peut être ce personnage de lapin et peut être aussi l’histoire de la tarte aux concombre.

Mon beau-père la racontait souvent à mon fils qui hurlait de rire et la redemandait encore et encore à son Papy (et d’ailleurs mon mari en rit encore). Je ne savais pas si il l’avait inventé mais apparemment pas puisque Antonin Louchard la reprend ici, version cornichons et ça marche toujours aussi bien!

Le lapin va à la boulangerie et demande tous les jours de la tarte aux cornichons. Lundi matin tarte aux cornichons s’il vous plait Madame Bergeron, Mardi matin la même et encore mercredi…et vendredi finalement, quelle bonne surprise, le boulanger a préparé…de la tarte aux cornichons sauvages.

Evidemment ce livre ci, il nous le fallait absolument, et on ne regrette qu’une chose, que Papy ne soit plus là pour le lire à ses petits-enfants!

Antonin Louchard
Seuil Jeunesse, Album, 40 pages, Avril 2019
8,90€

La prophétie des grenouilles

C’est assez rare pour le noter, d’un film, on a tiré un livre éponyme. Un livre qui a beaucoup plu autour de moi, pour les plus grands enfants de notre dernière catégorie.

Dans la première partie c’est « La prédiction » des grenouilles. On nous présente les caractères principaux et on nous annonce le déluge.
Tom vit une vie paisible avec ses parents adoptifs et juste à côté de sa merveilleuse voisine Lili dont les parents assez originaux ont un zoo. Ils sont tous bien sympathiques: le vieux Ferdinand que Tom appelle Grand-père, la maman Juliette, d’origine africaine et toujours joyeuse: tout semble parfait dans ce petit monde.
Les parents de Lili partent en Afrique chercher des crocodiles, et Tom se retrouve donc nuit et jour avec sa meilleure amie dont il est un peu, beaucoup, amoureux..

Après de nombreuses concertations, les grenouilles de l’étang en bas de la ferme viennent lui parler dans sa langue. Elles veulent le prévenir qu’un déluge imminent va tout dévaster. Pendant 40 jours et 40 nuits, la pluie va tomber, sans discontinuer. Tom et ses parents vont tout faire pour sauver La vie, tout comme Noé, des siècles auparavant. Dans sa grange, Ferdinand fait monter tous les animaux et il fait gonfler des pneumatiques qui feront voguer la grange sur la terre déchainée. La nature se déchaine et Ferdinand tient ferme la barre pour tous les protéger.

Dans la deuxième partie, ils se retrouvent « Seuls au milieu des eaux ». Une fois la tempête passée, la planète est inondée et il n’y a plus de terre ferme, le bateau-grange continue de voguer et les animaux ont faim. Toujours créative, la petite famille trouve le moyen de nourrir tout le monde avec des frites (il y avait 28 tonnes de patates stockées dans la grange) qu’elle fait cuire dans une baignoire. Mais certains animaux, les carnivores, ne se contentent pas de frites, et leurs voix commencent à gronder.
Une tortue rescapée par Lili et Tom, plante le doute dans les esprits des carnivores et les entraine vers une mutinerie. Ils jettent le capitaine et sa femme à l’eau et décident de manger les enfants…

Et dans la dernière partie, allez-vous deviner « Qui dit la vérité ? »
La tortue vengeresse veut se débarrasser des humains qui ont menacé son espèces depuis des centaines d’années. Va-t’elle y arriver?

Il m’a bien plu ce petit bouquin, du coup, je vais essayer de trouver le dessin animé pour mes enfants, il est sorti en 2003, a reçu de nombreux prix, et vous reconnaitrez sans doute de nombreuses voix du cinéma français. Le studio Folimage, nous en avions déjà parlé avec « Drôle de poisson« , c’est une société de production de films d’animation française! cocorico!

Jacques-Rémy Girerd
Hachette, Le livre de poche jeunesse, broché, 192 pages, 2014
4,95€