5-7 ans
Laisser un commentaire

Princesse Kevin

Une chose est sûre, on ne peut pas ne pas remarquer cet album rose pêtant ! Tant mieux d’ailleurs car il traite d’un sujet important : les stéréotypes du genre.

Aujourd’hui, les enfants doivent se déguiser pour aller à l’école. Kevin a choisi de se déguiser en princesse. Sa soeur lui a prêté une robe, des chaussures à talons et il a même mis le maquillage de sa maman.

Et pourquoi pas ? Oui, pourquoi un petit garçon ne pourrait-il pas se déguiser en princesse ? Les filles peuvent bien se déguiser en cowboys ou en chevaliers elles, et on ne leur dit rien. Et puis le but d’un déguisement, c’est qu’on ne vous reconnaisse pas, non ?

Bref, Kevin arrive à l’école. Pour parfaire son déguisement, il part à la recherche d’un(e) camarade chevalier. Mais voilà. Toutes les personnes déguisées en chevalier sont des garçons et pas un ne veut lui tenir la main. On ne sait jamais. Ils pourraient devenir princesse à leur tour.

Heureusement sa copine Chloé arrive, déguisée en chaussette dragon. C’est son papa qui le lui a fabriqué. Il n’est pas parfait mais il fait l’affaire. Kevin va donc vivre sa journée, dans la peau d’une princesse. Mais il a pourtant hâte que cette journée se finisse. Mais pas pour les raisons qu’on imagine. Non. C’est juste que les chaussures à talons, ça fait mal au pied, qu’une robe bouffante, ce n’est pas pratique et que le maquillage, ça pique les yeux.

C’est juré la prochaine fois il ne se déguisera pas en princesse. On ne l’y reprendra plus. Il a une bien meilleure idée (que je ne vous dévoilerai pas, mouhaha) !

J’ai bien aimé ce personnage, son aplomb et sa journée (finalement pas si agréable que ça) dans la peau d’une princesse. La fin est parfaite, sans bons sentiments.

Un seul petit reproche : l’insistance sur le père de Chloé qui non seulement a fabriqué le costume de chaussette dragon de sa fille, mais en plus est le roi du couscous… Le livre veut certes dénoncer les stéréotypes du genre, mais j’ai trouvé ça un poil lourd.

Mais là n’est pas vraiment le débat. Aujourd’hui, on dit souvent aux petites filles qu’elles peuvent faire et devenir ce qu’elles veulent (du moins, on y travaille). Ca ne nous choque pas le moins du monde quand elles veulent se déguiser en pilote ou en cowboy, quand elles ont un fort caractère, quand elles sont fortes. Nous en sommes même souvent fiers au contraire !

Mais je ne crois pas que beaucoup d’entre nous en soient là lorsqu’un petit garçon décide de porter une robe de princesse par exemple. On se demande pourquoi il fait ça. Il n’a cependant pas plus de raisons qu’une petite fille qui veut se déguiser en astronaute.

J’ai trouvé que cet album abordait le genre avec fraîcheur et humour ; chacun devrait être qui il veut et suivre ses envies (dans les limites du respect d’autrui bien évidemment) sans se soucier du regard des autres, que ce soit dans la cour de l’école ou ailleurs.

A partir de 5 ans.

Princesse Kevin
Michaël Escoffier / Roland Guarrigue
Album, 32 pages, P’tit Glénat, août 2018
11,00€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s