5-7 ans, 7-10 ans
Laisser un commentaire

Sirènes de légende

La sirène est un personnage qui m’a toujours fasciné, celles décrites dans l’Odyssée qui enchantent les hommes pour les dévorer.

De La Martinière avait fait un peu de teasing en mettant quelques illustrations sur Instagram et en les voyant, je savais déjà que j’achèterai ce livre qui parle de ces créatures marines.

La couverture est magnifique, embossée avec du doré; la quatrième de couverture nous invite à plonger avec 10 sirènes de légende alors je me jette à l’eau pour vous présenter cet album.

On fait le récit bien évidemment des plus connues: Ulysse, La Lorelei, La petite sirène d’Andersen, mais vous en découvrirez bien d’autres.

La première est tirée de la mythologie grecque, vous la connaissez déjà, mais peut être pas vos enfants. Les sirènes mi femmes-mi oiseaux qui par leurs chants promettent la connaissance. Circé avait prévenu Ulysse que nul homme ne pouvait résister au chant des sirènes, alors il s’est dirigé vers elles avec un équipage qui avait les oreilles bouchées à la cire. Seul Ulysse les a entendu mais il était aimé au mat de son bateau pour ne pas se laisser piéger.

La deuxième, c’est Sedna, une jeune inuit un peu vaniteuse, trop attachée à son physique. Elle rêvait d’un prince charmant, mais son père, voulant corriger son vilain caractère décida de l’envoyer en exil.
Sedna rencontra un homme, comme celui qu’elle tendait mais à peine mariée, l’homme révéla sa vraie nature, mi-homme, mi-oiseau, il était en fait un chaman et Sedna fut sous son emprise. Son père a entendu ses pleurs et il partit à sa recherche. Il enleva sa fille des griffes de ce mauvais mari et la ramena en kayak vers son ile. Mais le Chaman furieux déclencha une horrible tempête et Sedna tomba au fond de l’eau et se transforma en créature marine. Sedna est la déesse de la mer et des créatures marines dans la mythologie inuit.

Iara, était la plus courageuse et la plus vaillante guerrière de sa tribu, elle était aussi magnifique et généreuse. Ses frères jaloux voulurent se débarrasser d’elle, sur un malentendu, puisqu’elle entendit des hommes dirent qu’il fallait la tuer, elle tua ses frères. Son père et les hommes de la tribu l’offrir en sacrifice au fleuve Amazone. Pour aider la jeune femme, la lune et les créatures marines la sauvèrent d’une mort certaine en la transformant en sirène. Depuis Iara, règne sur les rivières brésiliennes, elle entraine les hommes au fond de l’eau pour se venger de ce qu’ils lui avaient fait.

La Lorelei, vous la connaissez sans doute, c’est un mythe qui date du 1ç ème siècle. La plus belle fille de la région d’un Rhin vient s’assoir sur un pic rocheux dominant le fleuve. Elle était amoureuse d’un marin, mais alors qu’elle attendait leur prochain rendez-vous, un homme jaloux lui fit croire qu’il partait sur une navire pour ne jamais revenir. La jeune fille en tentant d’apercevoir le bateau se pencha tellement qu’elle tomba du pic et le Rhin ému par ce destin tragique, fit de cette jeune fille une sirène. Une créature malheureuse qui entrainait les hommes vers le fond de l’eau, apparement on entend toujours son triste chant en approchant du détroit du Rhin.

Jiaoren, la sirène chinoise, apprit à la petite Li à tisser une étoffe magnifique et lui laissa en souvenir de son passage, un bocal de larmes qui se transforma en perles qu’elle pu vendre pour sortir de la misère.

La petite sirène d’Andersen, à 15 ans, la petite sirène fut autorisé à aller voir le monde des humains à la surface. Elle fit évidemment la rencontre d’un prince et en tomba amoureuse et lui sauva la vie lorsqu’une vague énorme déferla et l’attira vers les fonds marins. La sorcière des mers lui offrit des jambes en échange de sa voix, elle a peu de temps pour se faire aimer de son prince, et si elle échoue, elle se transformera en écume. Pour sauver son prince d’un destin tragique elle se sacrifia.

Mélusine, peut changer d’apparence à son gré, mais un jour par semaine, elle est sirène. Un seigneur la surprit dans la forêt et tomba amoureux, elle accepta de l’épouser si il acceptait de ne pas la voir le samedi. De leur union naquit 1à garçons et chaque samedi, Mélusine s’enfermait dans sa chambre où elle passait la journée entière dans un grand bain.
Mais un jour, la curiosité et la jalousie l’entrainèrent à observer par le trou de la serrure et son mari apeuré la traita de démon. A sa queue de sirène s’a jouta une paire d’ailes de dragon et elle du fuir son royaume pour retourner se cacher au fond des bois. On l’entend pleuré la perte des êtres aimés.

Mami Wata, une légende vaudoue. Nijala, une petite fille fait la rencontre de Mari Wata: c’est une sirène qui envoute, elle est dotée d’une magnifique chevelure noire, a des nombreux bijoux et de précieuses étoffes. Elle est vaniteuse et pour l’éloigner il faut lui offrir des cadeaux, ce que fit la petite fille. La sirène la prit sous son aile et lui apporta prospérité.

Ningyo est une yokai, un esprit malfaisant du folklore japonais. Elle n’est pas belle mais dispose d’un chant d’hirondelles et d’écailles dorées, ses larmes se transforment en diamants mais gardez-vous d’essayer de l’enfermer, car la malchance vous poursuivra toute votre vie. Un pêcheur invita ses amis à diner et leur proposa un poisson qu’il ne connaissait pas, mais l’un d’entre eux vit que c’était la Ningyo et informa les autres de ne pas y toucher et de jeter tous les morceaux à la mer. L’un d’entre eux oublia de les jeter et sa fille les mangea, elle devint une magnifique jeune femme qui ne vieillit jamais, ce fut une malédiction.

Dans une légende gaélique, on parle des hommes bleus, des anges déchus tombèrent du ciel et atterrir dans la mer pour devenir des sirènes au masculin. Ils vivent cachés dans les falaises et créent des tempêtes dévastatrices.

J’ai passé un merveilleux moment à me remémorer ces histoires dont je ne me souvenais plus et à en découvrir d’autres. Si vos enfants aiment les légendes alors ce livre doit faire parti de votre bibliothèque.

Rémi Giordano et Olivia Godat/ Laura Pérez
Editions De La Martinière, Album, 48 pages, Novembre 2020
13,90€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s