7-9 ans, Lecteurs confirmés
Laisser un commentaire

Kidnapping à la confiture

Cet été, comme nous sommes partis un peu plus longtemps que d’habitude de chez nous, j’avais pris une valise pleine de bouquins, parents et enfants. J’ai laissé cette valise à disposition de tous les enfants de la maison (8 au total) et ils ont pioché au gré de leurs envie dans la valise. Les cinq plus grands ont tout de suite été attirés par la couverture et le titre de cet ouvrage. Et, entrainés les uns par les autres, il l’ont tous lu et…adoré! Une de mes nièces m’a fait une fiche de lecture (avec quelques fautes d’orthographe) dont je vais essayer de m’inspirer pour vous donner l’avis d’un enfant de 11 ans.

Césarine, c’est le narrateur, elle est sourde de naissance, et elle a un super-pouvoir, elle sait lire sur les lèvres; et avec sa bande de copains, comme tous les enfants, ils n’ont pas toujours de très bonnes idées.
Aujourd’hui ils ont décidé d’enquiquiner Mr « Foldingue » qui a une phobie du beurre en en tartinant partout avec leurs doigts dans sa maison pendant son sommeil. Sauf que la blague tourne au fiasco, les gendarmes débarquent et les parents de Césarine proposent une « punition constructive » qui sera d’aller s’occuper de personnes âgées en maison de retraite le samedi pendant 6 semaines.

Les enfants sont moyennement emballés à l’idée d’une expérience en EHPAD. On sent tout de suite le vécu quand l’auteure fait entrer les enfants dans la maison de retraite. Tour à tour, horrifiés, gênés, hilares; les enfants vont rapidement créer des relations avec les personnes âgées.
Lors d’une sortie en ville, Ernest (le pépé amoureux) se fait enlever par les cambrioleurs d’une bijouterie. Les autres jeunes et moins jeunes partent à la poursuite de cet otage.

Ma fille de 6 ans m’a demandé quarante fois pourquoi le livre s’appelle « Kiddnapping à la confiture », il faudra aller un peu plus loin dans le livre pour comprendre le titre du livre, mais je ne vais pas non plus tout vous dévoiler…

Comme d’habitude, chez Pépix, un livre très amusant, très entrainant, une belle aventure qui réunit deux générations. La typo est très ludique, elle nous donne l’impression que Césarine a écrit un journal de cette aventure. Ces enfants et ces personnes âgées n’ont pas froid aux yeux, c’est frais, ça fait du bien en ces temps moroses de s’échapper un peu au quotidien.

Et puis, pas la peine de se cacher, depuis que j’ai découvert Eglantine Ceulemans, avec l’album « Coiffeur pour monstres« , je la suis de près!

Marie Lenne-Fouquet/ Eglantine Ceulemans
Editions Sarbacane, Collection Pépix, 204 pages, 2019
10,90€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s