En Anglais, En Anglais 3-5 ans, En Anglais 5-7 ans
2 commentaires

The whale who wanted more

Je ne sais pas si je fais preuve d’une grande objectivité en ce qui concerne les albums de Jim Field, parce qu’on les achète tous les yeux fermés. Je le suis sur Instagram et dès que je vois quelques croquis sur son travail en cours, je me demande quelle merveille il va vous pondre.

Donc, voici, un de ses derniers bébés. De nouveau, un duo avec la talentueuse Rachel Bright, et je me dépêche car il y en a un nouveau dans les tuyaux. Nous avions déjà adoré The Lion Inside, une très bonne référence pour la confiance en soi, il rentre lui aussi parfaitement dans notre thème du mois.

Humfrey, est atteint de ce que l’on nomme en français: la syllogomanie, un trouble qui se caractérise par l’accumulation excessive d’objets inutiles. Donc Humphrey parcourt l’océan à la recherche du trésor qui le fera se sentir entier. Il prend tout sur son passage, tout ce qui brille; mais aucun de ses trésors de ne rend heureux.

L’appartenance matérielle ne rend pas heureux: l’argent ne fait pas le bonheur, c’est une expression bien connue de la langue française. Alors comment Humphrey va-t’il remplir le vide qu’il sent au fond de lui?

Il entasse, mais il se sent si seul; impossible d’arrêter cette frénésie…Alors qu’il se laissait errer, il se retrouva dans un monde merveilleux de couleurs, les fonds sous-marins étaient d’une beauté rare, mais les habitants de ce coin de paradis étaient un peu à l’étroit et la promiscuité les rendant nerveux. Alors que Humphrey s’approchait pour s’emparer de toutes ces merveilles, un petit crabe prénommé Crystal l’interpela: « Qu’est ce que tu veux vraiment? », elle le questionne, comment fait-on pour être heureux? Est-ce que être heureux c’est se servir? prendre? ou peut-on trouver le bonheur en offrant, partageant.

Qu’est-ce que Humphrey pourrait partager avec les autres qui pourrait le rendre heureux? Je ne vous révèle pas la fin de l’histoire, mais c’est poétique à souhait.

J’aime beaucoup cette petite fable, très utile pour expliquer aux enfants que ce n’est pas parce qu’on est hyper gâté qu’on est plus heureux. Que ce n’est pas parce qu’on possède tout qu’on se sent bien. Que le partage est une qualité qui fait du bien à autrui mais aussi à soi-même. Que de faire un compliment, dire une gentillesse, aider quelqu’un à porter ses courses, faire un sourire, ça fait du bien et ça rend heureux!

Encore une belle réussite cet album!

Rachel Bright/ Jim Field
Hachette Childrens, Album, 2021
£12.99

2 commentaires

  1. Pingback: Le petit tracasaurus | Escale Livres

  2. Pingback: The Worrysaurus | Escale Livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s